Accueil Actualité Présidentielle en Algérie : quand les déclarations de candidature tournent à la farce politique