Accueil Actualité Burkina Faso : quatre ans après l’insurrection,  » le pays peut encore basculer dans la violence «